Ces étranges lumières rouges aperçues au-dessus de l’océan Pacifique viennent en réalité de navires de pêche

© Observateurs

Le 16 juillet 2022, Dustin Maggard, un pilote de ligne américain, a photographié d'étranges lumières rouges aperçues au-dessus de l’océan Pacifique. Depuis, ses images ont été partagées sur les réseaux sociaux et commentées par de nombreux internautes pensant y voir des exercices militaires secrets ou encore des phénomènes surnaturels. Il s’agissait en réalité de lumières émises par des bateaux de pêche équipés de LED particulièrement puissantes.

La vérification en bref

  • Le 16 juillet dernier, lors d’un vol au-dessus du Pacifique Nord, le pilote de ligne américain Dustin Maggard a aperçu et photographié d’étranges lumières rouges visibles sous des nuages. Lui-même a indiqué à nos confrères de CNN n'avoir "jamais vu une chose pareille”.

  • Depuis, les images prises par le pilote ont été partagées à de nombreuses reprises sur les réseaux sociaux. Certains utilisateurs pensent y voir des phénomènes surnaturels, une éruption sous-marine, ou encore des exercices militaires secrets.

  • Nous avons contacté un météorologiste qui a travaillé sur ce phénomène. D’après son enquête et celles menées par des journalistes spécialisés en fact-checking, ces lumières rouges n’ont rien de surnaturel : il s’agit en réalité de LED utilisées par des navires de pêche qui navigaient alors dans cette zone du Pacifique Nord.

Le détail de la vérification

“On se croirait dans Stranger Things”, “C’est sans doute une éruption volcanique”, “C’est un sous-marin à propulsion nucléaire !”. Pour tenter d’expliquer l’origine de ces mystérieuses lumières rouges aperçues au-dessus de l’océan Pacifique, des utilisateurs de Facebook et Twitter partagent des théories variées plus ou moins sérieuses. Mais ces images prises le 16 juillet 2022 par le pilote de ligne ont en réalité une explication scientifique.

Parmi ceux ayant travaillé sur le phénomène, l’auteur du compte Twitter FAKE Investigation spécialisé en fact-checking, et le météorologiste américain Neil Jacobs. Tous deux partagent la même hypothèse : ces lumières rouges émaneraient de bateaux de pêches, notamment chinois, équipés de LED (lampes à diodes électroluminescentes). Dans le nord de l’océan Pacifique – au Japon, par exemple – cette technique est effectivement utilisée pour la pêche au calamar, mais aussi au balaou.

Contacté par la rédaction des Observateurs, le météorologiste Neil Jacobs explique : “Traditionnellement, ces navires de pêche utilisaient des lampes à sodium ou à halogènes métalliques, mais tout cela était peu efficace et très coûteux. Quand la technologie LED est arrivée sur le marché, elle a été rapidement adaptée à cette utilisation puisque ces lampes sont bien plus efficaces et permettent de passer d’une couleur à l’autre, par exemple des lumières blanches et bleues qui attirent les calamars, à des lumières rouges car c’est à cette couleur que réagit plutôt le balaou”.

Ces lampes LED sont particulièrement puissantes. À tel point que, le 7 mai 2022, l’utilisation de telles lumières avait chargé le ciel d’une couleur rouge inhabituelle au-dessus de la ville de Zhoushan.

De tels navires se trouvaient bien dans la zone survolée par l’avion de Dustin Maggard lorsqu’il a aperçu ces lumières. C’est ce qu’a pu vérifier l’auteur du compte FAKE Investigation et le météorologiste Neil Jacobs en utilisant globalfishingwatch.org. Cet outil, qui permet de suivre les mouvements de navires de pêche, indique en effet que le 16 juillet 2022, des navires de pêche chinois équipés de ces LED – parmi eux, le YONG FA 5 et le GUOJI907 –, pêchaient aux coordonnées 50N/167E.

“Nous avons donc vérifié que de grands navires de pêche équipés de LED rouges étaient bien présents au lieu survolé par l’avion lorsque ces photos ont été prises. C’est une preuve très convaincante”, confirme Neil Jacobs.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles