Cette étrange « pause » de Joe Biden pendant une cérémonie fait le bonheur du camp républicain

ÉTATS-UNIS - Les bras ballants, le sourire figé et le regard perdu. Ce lundi 10 juin, l’étrange comportement de Joe Biden lors d’une cérémonie est devenu viral, pour la plus grande joie des républicains. Âgé de 81 ans, le président des États-Unis était dans le jardin de la Maison Blanche pour célébrer Juneteenth en avance. Ce jour férié national, fêté le 19 juin, commémore la fin de l’esclavage.

États-Unis : Joe Biden se paye Donald Trump au dîner des correspondants de la Maison Blanche

Comme vous pouvez le voir dans notre vidéo ci-dessus, les réactions de Joe Biden face au concert organisé pour l’occasion interrogent. Aux côtés de sa vice-présidente Kamala Harris, filmée en train de danser et d’applaudir, l’élu est resté totalement immobile, l’air abasourdi. L’extrait a rapidement été repris par des médias conservateurs tels que Fox News, ainsi que par des comptes pro-Trump sur les réseaux sociaux.

L’âge des candidats inquiète

« Il faut que quelqu’un change ses piles », « La lumière est allumée mais personne n’est à la maison » … Dans les commentaires, de nombreux internautes ont utilisé cet incident pour affirmer qu’en raison de son âge, Biden n’est plus assez lucide. Après le concert, ce dernier a par ailleurs donné un discours et trébuché sur quelques mots. De quoi encourager à nouveau les plus moqueurs.

À l’approche de l’élection présidentielle 2024, l’âge et la condition physique des deux candidats sont devenus un sujet récurrent. Début juin, le Wall Street Journal a publié une longue enquête sur l’état de santé de Joe Biden, avec de nombreux interlocuteurs anonymisés. La Maison Blanche s’était défendue en déclarant que « les seuls individus prêts à calomnier le Président dans cet article sont des opposants politiques qui ont peur d’utiliser leurs noms - ainsi qu’un menteur avéré ».

Ce dimanche 9 juin, Donald Trump a quant à lui fait face à un souci de téléprompteur lors d’un meeting à Las Vegas : forcé d’improviser, le candidat républicain s’est mis à parler de bateaux électriques et de requins. Un discours sans queue ni tête qui, comme le souligne USA Today, a soulevé là aussi des questions sur sa capacité à diriger le pays.

À voir également sur Le HuffPost :