Éthiopie: la vidéo d'un massacre d'Oromos choque l'opinion

Depuis samedi 18 juin, une vidéo montrant des soldats de l’armée nationale et des miliciens amharas tirer sur des jeunes hommes de la communauté oromo choque sur les réseaux sociaux éthiopiens. En tout, le carnage, enregistré par un téléphone portable, fait une trentaine de victimes, exécutées sur le bord d’une route.

Les faits datent de décembre, lors de l’offensive gouvernementale, mais n’ont été dévoilés que maintenant. « D’après l’enquête de la Commission éthiopienne des droits de l’homme, la vidéo fait référence à un incident qui a eu lieu pendant la première semaine du mois de décembre en 2021. Cet incident aurait eu lieu dans la zone administrative d’Oromia, en région Wello », explique Tarikua Getachew directrice de la section légale de Commission éthiopienne des droits humains (EHRC), au micro de notre correspondant en Éthiopie, Noé Hochet-Bodin.

« La vidéo montre le meurtre extrajudiciaire par les forces du gouvernement d’une trentaine de personnes que les forces du gouvernement disent être des membres de l’Armée de libération oromo. La commission, donc, réitère les recommandations et l’appel à une enquête plus approfondie sur cet incident, mais aussi des autres violations des droits de l’homme et du droit humanitaire », déclare Tarikua Getachew.

En visite dans le pays en février, la vice-secrétaire générale de l’ONU, Amina Mohammed, avait souligné le manque d’enquêtes et de poursuites judiciaires en Éthiopie dans le cadre de la guerre du Tigré.

Sur les réseaux sociaux, les vidéos d'exactions s'accumulent

(et avec AFP)


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles