Éthiopie: plusieurs personnalités lancent un appel pour une solution politique

·1 min de lecture

Près d'une centaine d'intellectuels africains et de la diaspora francophone et anglophone ont diffusé un long appel dans lequel ils dénoncent la détérioration de la situation en Éthiopie, la multiplication des violences contre les civils et l'inertie des instances internationales. Pour eux, seule une solution politique permettra de trouver une issue à cette longue crise.

« L’Éthiopie est au bord du précipice, nous devons agir ». Lassés de ne pas être entendus, écoutés alors qu'ils consacrent leur vie à travailler sur les conflits, les intellectuels signataires de cet appel prennent leurs responsabilités, en dénonçant les exactions et leurs conséquences : les décès, les violences sexuelles, l’exode des réfugiés, la faim avérée ainsi que les besoins médicaux non satisfaits, les disparitions forcées et la torture en détention. « La population éthiopienne a suffisamment souffert », écrivent-ils.

Ils ciblent également tous les acteurs armés de ce conflit. « Nous constatons avec consternation que les protagonistes du conflit ne sont plus seulement les forces de défense du Tigré et les forces de défense nationale éthiopiennes ainsi que les forces spéciales d’Amhara mais aussi l’armée de libération oromo d’un côté et, de l’autre, les forces spéciales de plusieurs autres régions ainsi que de nombreux conscrits ».

Les signataires de l'appel qui dénoncent aussi l'inaction de l'Union africaine (UA) accusée de laisser l'Éthiopie dicter les termes d'une solution, n’envisagent qu'une seule issue, celle du dialogue. Ils exhortent l'UA à amener les protagonistes autour de la table de négociations, les y maintenir et trouver une solution politique.

Tous ces intellectuels, chercheurs, historiens, proposent aussi de participer, d'apporter leurs analyses, d'apporter une aide concrète dans la recherche de solutions.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles