Publicité

Éthiopie: des milliers de déplacés du Tigré manifestent pour rentrer, un an après la fin du conflit

En Éthiopie, des milliers de déplacés ont manifesté jeudi 25 janvier dans différentes villes du Tigré pour demander notamment qu’on les ramène chez eux, plus d’un an après l’accord de Pretoria qui a mis fin à la guerre sanglante dans cette région.

La province du Nord a été le théâtre entre 2020 et 2022, d’une guerre sanglante entre les forces tigréennes d’un côté, le pouvoir fédéral, l’armée érythréenne et des milices amarha de l’autre. Plus d’un an après l’accord de paix de Pretoria, des centaines de milliers de personnes sont toujours déplacées et une partie du Tigré est encore occupée. Ces derniers jours, les mouvements de grogne des déplacés s’expriment dans les rues pour demander notamment qu’on les ramène chez eux.

Les dizaines de milliers de déplacés tigréens expriment leur grogne dans les rues, demandant à pouvoir rentrer dans leur région natale. Michael, habitant de Mekelle et proche de certains manifestants, fait part de leurs peines.

La guerre du Tigré a été déclenchée en novembre 2020. Ce conflit sanglant qui s'est terminé le 2 novembre 2022, aurait fait au moins 600 000 morts, selon l'Union africaine. Mais plus d'un an après les accords de paix de Pretoria, la situation reste extrêmement préoccupante.


Lire la suite sur RFI