Éthiopie : l'ONU sur de possibles crimes contre l'humanité et crimes de guerre

© AMANUEL SILESHI / AFP

Des crimes de guerre et des crimes contre l'humanité ont probablement été commis durant le conflit qui déchire l'Ethiopie depuis fin 2020, estime lundi un groupe d'experts dans un rapport destiné au Conseil des droits de l'homme de l'ONU . "La Commission a des motifs raisonnables de penser que, dans plusieurs cas, les violations (contre les droits fondamentaux, ndlr) correspondent à des crimes de guerre et des crimes contre l'humanité", soulignent ces experts.

Les rebelles tigréens disent avoir "toujours assuré" que le gouvernement éthiopien a commis des crimes contre l'humanité 

Les autorités du Tigré "ont toujours assuré" que le gouvernement éthiopien était responsable de crimes contre l'humanité, a déclaré lundi un porte-parole des rebelles après que des experts de l'ONU ont accusé Addis Abeba de crimes de guerre.

"Nous avons toujours assuré cela", a déclaré à l'AFP Getachew Reda, un porte-parole du Front de libération du peuple du Tigré (TPLF). Selon un rapport destiné au Conseil des droits de l'homme de l'ONU, des crimes de guerre et contre l'humanité ont probablement été commis durant le conflit qui déchire l'Ethiopie depuis fin 2020.

"La Commission est profondément troublée par ce qu'elle a découvert parce que cela reflète une profonde polarisation et haine entre ethnies en Ethiopie", selon les conclusions du rapport. "Cela a créé un cycle inquiétant de violence extrême à laquelle répondent des représailles, ce qui augmente encore le risque imminent de nouvelles...


Lire la suite sur Europe1