Éthiopie : la communauté internationale en alerte

·1 min de lecture
Après plus d'une année de guerre entre forces gouvernementales et rebelles dans la région du Tigré, au nord, les combats se rapprochent de la capitale Addis-Abeba.
Après plus d'une année de guerre entre forces gouvernementales et rebelles dans la région du Tigré, au nord, les combats se rapprochent de la capitale Addis-Abeba.

Les efforts des émissaires de tous bords pour une résolution diplomatique du conflit semblent ne pas produire leurs effets. Après plus d?une année de guerre entre les forces gouvernementales et le Front de libération du peuple du Tigré (TPLF) soutenu par l?Armée de libération oromo (OLA), les combats se rapprochent désormais de la capitale, Addis-Abeba, poussant plusieurs pays occidentaux, dont la France et les États-Unis, à appeler leurs ressortissants à quitter l?Éthiopie.

À LIRE AUSSIÉthiopie : ce que le Tigré coûte à Abiy Ahmed

Les voyants militaires au rouge

L?émissaire de l?Union africaine (UA) pour la Corne de l?Afrique, l?ex-président nigérian Olusegun Obasanjo, et son homologue américain Jeffrey Feltman sont actuellement engagés dans des efforts diplomatiques pour tenter d?obtenir un cessez-le-feu. En vain, jusqu?à présent.

« Ce qui nous inquiète, c?est que les développements alarmants sur le terrain avancent plus vite que ces progrès fragiles », a souligné Jeffrey Feltman l?émissaire américain, évoquant « un risque élevé » en raison d?une « escalade militaire dans les deux camps ».

Le Premier ministre Abiy Ahmed, Prix Nobel de la paix 2019, a d?ailleurs fait savoir lundi qu'il veut aller sur le front pour diriger les soldats affrontant les rebelles. « Ceux qui veulent faire partie des enfants de l?Éthiopie salués par l?histoire, levez-vous aujourd?hui pour votre pays ! » a-t-il lancé à la sortie d?une réunion du comité exécutif de son parti, le Parti [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles