Éthiopie : dans le camp d'Hashaba, au Soudan, les réfugiés pansent leur plaies

Ils aménagent une clinique de fortune dans le camp de Hashaba, au Soudan. Ces réfugiés éthiopiens viennent de recevoir des médicaments offerts par un hôpital de la région. Les trois médecins ont survécu aux bombardements de la ville de Humera. "J'étais en train de travailler, je faisais un tour dans la salle médicale de l'hôpital et tout d'un coup, des obus d'artillerie sont tombés sur la ville, raconte Daryelowm Guesh, médecin éthiopien . Beaucoup de blessés sont venus, et les gens étaient vraiment perturbés, ils criaient partout".

Le docteur reçoit un nouveau patient, une grenade lui a arraché une partie de la main. "J'étais en train de m'enfuir dans les bois avec beaucoup d'autres personnes, il y avait des bombardements et l'armée tirait, raconte Haile, réfugié. J'ai croisé une milice et ils m'ont attaqué en lançant des grenades". Il doit changer son pansement, la plaie est infectée. Son autre main et son ventre sont criblés d'éclats.