Éternel retour et crépuscule des idoles : comprendre vraiment la pensée de Nietzsche avec Patrick Wotling

·1 min de lecture

Patrick Wotling, historien de la philosophie et traducteur, vient de préfacer " Œuvres " de Friedrich Nietzsche, un recueil contenant les textes les plus importants du philosophe allemand. Il revient avec nous sur son œuvre, trop souvent mal compris.

Il y a des penseurs dont il impossible de coller une étiquette politique, sous peine de les affadir. C'est le cas de Nietzsche, que le nazisme a tenté de récupérer – au prix d'énormes falsifications de sa sœur – et qui a paradoxalement inspiré une partie de la gauche radicale (Michel Foucault, Gilles Deleuze ou plus récemment Michel Onfray). Beaucoup lu et commenté, le philosophe et poète demeure pourtant largement incompris, la faute peut-être à une trop grande originalité dans le style comme dans la forme. Patrick Wotling, qui lui a consacré de nombreux ouvrages et qui vient de préfacer ses œuvres nous aide à faire la lumière sur cet intellectuel majeur du XIXe siècle.Marianne : Pourquoi publier les œuvres de Nietzsche. Comment ont été sélectionnés les textes ?Patrick Wotling : L’idée de ce volume est de rassembler et d’offrir au public sous une forme aussi accessible que possible, en un seul livre, les œuvres de la maturité du philosophe, dans les traductions les plus récentes. On y trouvera donc l’ensemble des textes allant du Gai savoir (1882) aux ultimes écrits de 1888, dernière année de la production de Nietzsche (Crépuscule des idoles, Le cas Wagner, L’antéchrist Ecce Homo). Cette édition se propose de fournir à...

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi

"Je ne supporte plus les écrans, je veux rencontrer les gens en vrai" : c'est quoi, avoir 20 ans, en 2020 ?

La racialisation de la question sociale, une impasse : rendez-vous le 20 septembre place de la République

"Liberté-Egalité-Fraternité-Laïcité, voilà le combat !" : rendez-vous le 20 septembre place de la République

20 septembre 1792, bataille de Valmy : naissance de la souveraineté du peuple, de la nation, ou des deux ?

Projet de loi contre les "séparatismes", 20 milliards pour l'écologie, plan jeunesse : le discours de politique générale de Jean Castex