États-Unis : des zones d'ombre entourent l'explosion survenue à Nashville

Plus de 24 heures après l'explosion d'un véhicule dans le centre-ville de Nashville, les enquêteurs ignorent s'il y avait, ou non, quelqu'un à bord du camping-car piégé. "Les enquêteurs ont diffusé la photo du camping-car piégé. Il a été repéré par les caméras de surveillance à 1h20 du matin quand il entrait dans la zone touristique de Nashville, c'est-à-dire cinq heures avant l'explosion", rapporte la journaliste Stéphanie Perez en duplex de Washington, samedi 26 décembre. Des dégâts considérables Le FBI a lancé un appel à témoins. "Pour l'instant, il y a encore beaucoup de zones d'ombre, aucune piste privilégiée. Le mode opératoire de l'auteur des faits pose question. [...] Pourquoi avoir fait diffuser depuis le véhicule un message appelant la population à évacuer ? S'agissait-il de provoquer le chaos, mais pas de victimes ?", interroge la journaliste, qui précise par ailleurs que les dégâts sont considérables sur les lieux de l'accident.