États-Unis : Washington va accélérer les expulsions de migrants par avion

·1 min de lecture
Les migrants sont arrivés à Del Rio, au Texas, en traversant le fleuve Rio Grande, depuis le Mexique.

Plus de 10 000 migrants étaient regroupés sous un pont à Del Rio, au Texas, vendredi. Les migrants sont majoritairement des Haïtiens.

Le rythme des expulsions par avion des plus de 10 000 migrants regroupés depuis plusieurs jours sous un pont au Texas, va être accéléré, a annoncé, ce samedi 18 septembre, le gouvernement américain de Joe Biden. Ces migrants, surtout des Haïtiens, sont arrivés à Del Rio, au Texas, en traversant le fleuve Rio Grande, depuis le Mexique. De moins de 2 000 en début de semaine, ils étaient plus de 10 500 vendredi, selon les chiffres communiqués par le maire de cette ville frontalière, Bruno Lozano, qui s'attend à de nombreuses nouvelles arrivées.

Dans un communiqué, le ministère américain de la Sécurité intérieure a annoncé qu'il allait « obtenir des transports supplémentaires pour accélérer le rythme et augmenter la capacité des vols d'expulsions vers Haïti et d'autres destinations », dans les prochaines 72 heures.

400 agents supplémentaires ont été envoyés afin « d'améliorer la surveillance de la zone »

Les images spectaculaires de ces migrants massés sous un pont, dans la chaleur ont poussé ces derniers jours l'opposition républicaine mais aussi des voix démocrates à exhorter Joe Biden à régler sans attendre la situation. Le maire démocrate de Del Rio a décrété un état d'urgence et fermé vendredi le pont à la circulation.

Aux troubles politique et à l'insécurité qui agitaient déjà Haïti s'est ajouté en août un séisme meurtrier qui a ravagé le sud-ouest du pays, tuant plus de 2 200 habitants. 650 000 personnes, dont 260 000 enfants et adolescents, continuent d'av [...] Lire la suite

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles