États-Unis: vives inquiétudes autour de cas d’hépatites inexpliqués sur des enfants

C’est l’inquiétude aux États-Unis et un peu partout dans le monde après les cas d'hépatites inexpliquées chez des enfants. On a dénombré 109 cas Outre-Alantique et 5 enfants décédés. Les scientifiques du monde entier s'activent pour en comprendre la cause.

Il s'agit de cas de sévères inflammations du foie qui affectent des enfants souvent très jeunes qui ont un âge médian de seulement deux ans. Plus d'une centaine aux États-Unis et des dizaines de cas un peu partout dans le reste du monde. À cause de leur jeune âge, les enfants concernés n'étaient pas vaccinés contre le Covid-19. En revanche, l'infection au Covid-19, elle-même, n'est pas écartée comme cause potentielle.

Adénovirus

Les autorités sanitaires privilégient la piste d'un certain type d'adénovirus, des virus assez communs, mais qui ne causaient pas jusqu'ici des cas d'hépatites chez des enfants en bonne santé. Il a été confirmé que plus de la moitié des enfants touchés aux États-Unis avaient été testés positifs à un certain adénovirus, mais qui était plutôt connu pour provoquer jusqu’à présent des gastro-entérites.

Toxine

L'une des hypothèses est que la réaction face à cet adénovirus puisse être perturbée par un autre facteur, comme l'infection au Covid-19 ou des facteurs environnementaux, par exemple le contact avec des animaux ou une toxine. Cette piste est étudiée de très près par les chercheurs du monde entier.

►À lire aussi : Des cas d'hépatites graves chez des enfants signalés dans plusieurs pays

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles