États-Unis : vive indignation contre les actes anti-asiatiques

Depuis mardi 16 mars, plusieurs rassemblements ont eu lieu un peu partout aux États-Unis contre le racisme anti-asiatique, à New York ou Washington dimanche par exemple. Des milliers d’anonymes ont défilé et réagi sur les réseaux sociaux. Des personnalités comme Rihanna ont publié sur Twitter leur indignation : “Ce qui s’est passé à Atlanta est brutal et tragique, j’ai le cœur brisé pour la communauté asiatique. La haine doit cesser”. #StopAsianHate Le compte officiel de la plateforme Twitter a relayé à plusieurs reprises le mot-dièse #StopAsianHate. Le président américain Joe Biden a vivement réagi aussi sur le réseau social : “C’est à nous tous d’éradiquer le racisme et ne pas laisser la haine s’installer aux États-Unis". Jeudi, les drapeaux américains étaient en berne. Les agressions à l’égard des Asiatiques augmentent : plus de 3 800 en un an. Les meurtres ont triplé en un an, passant de 49 à 122.