États-Unis : le variant Omicron désormais largement majoritaire

·1 min de lecture

Le variant Omicron est devenu largement majoritaire aux États-Unis, en représentant 73,2% des nouvelles infections au Covid-19 lors de la semaine qui s'est achevée le 18 décembre, selon des données des autorités sanitaires américaines. Omicron, extrêmement transmissible, a rapidement pris le dessus sur le variant Delta. La semaine précédente, il ne représentait que 12,6% des nouvelles infections. Il compte désormais pour jusqu'à 96,3% des nouveaux cas dans trois États du nord-ouest des États-Unis (Oregon, Washington et Idaho), selon les Centres de prévention et de lutte contre les maladies.

>> LIRE AUSSICovid-19 : Joe Biden n'envisage pas de «confiner» les Etats-Unis

95% des infections dues à Omicron dans le sud-est des USA

Dans un autre groupe d'États du sud-est, comprenant notamment la Floride, l'Alabama et la Géorgie, 95,2% des nouvelles infections sont dues à Omicron, une proportion similaire dans d'autres régions du pays. D'abord détecté en novembre en Afrique australe, Omicron a provoqué une vague d'inquiétude et le durcissement des restrictions sanitaires à travers le monde.

Les États-Unis n'envisagent toutefois pas de "confinement" pour le moment, a déclaré la porte-parole de l'exécutif américain Jen Psaki, à la veille d'un discours très attendu de Joe Biden sur la réponse de son administration face à cette nouvelle vague épidémique. "Nous allons avoir des semaines ou des mois difficiles à mesure que nous nous approchons de l'hiver", a prévenu dimanche le con...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles