États-Unis : un syndicat va-t-il voir le jour dans un centre Amazon ?

·1 min de lecture

Le géant Amazon va-t-il être obligé d’accepter un tout premier syndicat dans l’un de ses centres aux États-Unis ? La lutte sociale qui se joue en ce moment pourrait bien avoir des répercutions très importantes dans tout le pays. Depuis le début du mois de mars et jusqu’à lundi, les près de 5 600 salariés d'un immense entrepôt d’Amazon situé dans l’Alabama doivent décider s’ils veulent créer un syndicat. Le géant du commerce en ligne n’en a jamais toléré aucun jusqu’ici.

Concrètement, les employés du centre Amazon de Bessemer, en Alabama, un état du Sud des États-Unis, se prononcent par correspondance jusqu’à lundi sur la création ou non d’un syndicat au sein de leur entreprise. Un moment exceptionnel, au regard du poids pris depuis quelques années par la firme créée par Jeff Bezos. Amazon, c’est plus d’1,2 millions d’employés dans le monde et une centaine de centres de distribution rien qu’aux Etats-Unis.

Le référendum, une étape cruciale

Mais contrairement à ce qu’il se passe en Europe, les salariés d’Amazon aux États-Unis ne sont représentés par aucun syndicat. C'est donc exceptionnel qu’un vote ait lieu à Bessemer. Il y avait eu d’autres tentatives dans d’autres centres, sans même arriver au vote. Mais là, plus de 30% des salariés ont dit qu’ils voulaient voter, et donc, selon la loi, il n’y a pas d’autre choix que d’organiser ce référendum. Une étape cruciale pour les partisans du oui, qui espèrent qu’un syndicat les aidera à changer les conditions de travail chez Amazon....


Lire la suite sur Europe1