États-Unis: Steve Bannon, l’homme du président Donald Trump

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Il aura tout fait pour éviter ce moment, mais Steve Bannon va devoir passer par la case procès. L’ancien conseiller et proche allié de Donald Trump est poursuivi pour entrave à la justice après avoir refusé de collaborer avec la commission d’enquête du 6-Janvier. Son procès, ce lundi 18 juillet, sera suivi de très près. Portrait de l’un des hommes les plus influents de l’entourage Trump.

De notre correspondante à New York,

Steve Bannon ne pensait probablement pas en arriver là un jour. Lui qui, il y a quelques mois, promettait de « faire tomber le régime de Joe Biden ». Lui que certains médias américains avaient surnommé « l’homme le plus dangereux de la politique américaine ». Il risque aujourd’hui jusqu’à deux ans de prison pour avoir refusé de témoigner devant la commission d’enquête chargée de faire la lumière sur l’attaque contre le Capitole.

À la veille de ce procès, il est même revenu sur ce refus, se disant prêt à coopérer. « Un geste désespéré dans le seul but d’éviter de passer devant le juge », ont estimé le procureur chargé des poursuites et le porte-parole du département de la Justice.

Mais s’il espérait éviter le procès, Steve Bannon va probablement essayer de tourner la situation à son avantage. Il y a quelques jours, il disait : « Priez pour nos ennemis, nous allons les massacrer ». Une déclaration qui correspond bien à son profil de polémiste combatif.

Parcours sulfureux

À la Maison Blanche, Steve Bannon est le bras droit de Donald Trump et le pousse à suivre une politique populiste de droite, anti-immigration, anti-musulmans. C’est d’ailleurs lui qui est derrière le Muslim Ban et les mesures anti-immigration imposées par l’administration Trump.


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles