États-Unis: «l'oiseau est libéré», Elon Musk confirme le rachat de Twitter

AP - Mary Altaffer

Ce vendredi 28 octobre était la date limite fixée par la justice américaine au milliardaire Elon Musk pour racheter le réseau social Twitter. Après plusieurs volte-face, l'homme le plus riche du monde s'est résolu à honorer sa promesse de rachat. « L'oiseau est libre » a annoncé Elon Musk jeudi soir, confirmant avoir finalisé le rachat de Twitter. Le patron Parag Agrawal et deux autres dirigeants ont été licenciés.

D'abord, il a fait une offre, avant de la retirer et enfin de l'honorer devant le risque d'un procès coûteux financièrement et en termes d'image. Elon Musk prend donc possession de Twitter, rapporte notre correspondant à Washington, Guillaume Naudin. Juste avant la date limite fixée par la justice américaine.

Il a commencé à payer les 44 milliards de dollars de la transaction, financés par une partie de son patrimoine, des fonds d’investissement et des prêts bancaires.

Mercredi, il publiait une vidéo de lui emménageant dans les locaux.

L'homme le plus riche au monde s'est alors rebaptisé « Chief Twit » sur son profil - « twit » voulant dire « crétin » en anglais.

Ce jeudi, c'est par un message aux annonceurs de la plateforme qu'il précise ses intentions. Et le New York Stock Exchange, où Twitter est coté, a indiqué que l'action de l'entreprise serait suspendue vendredi avant l'ouverture de la séance.

Selon les confidences d'un employé anonyme à l'Agence France presse quelque 700 salariés -soit 10% du groupe- sont déjà partis depuis juin dernier, pour des raisons éthiques ou financières.


Lire la suite sur RFI