États-Unis: un SDF se noie dans un lac artificiel sans que la police n'intervienne

Les bords du lac artificiel de Tempe, dans l'Arizona - Image d'illustration  - Christian Petersen / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP
Les bords du lac artificiel de Tempe, dans l'Arizona - Image d'illustration - Christian Petersen / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP

Le drame s'est déroulé le 28 mai passé. Un sans-abri s'est noyé aux Etats-Unis sous les yeux de policiers qui refusaient d'intervenir, selon des images et une transcription rendues publiques lundi par les autorités.

Appelés le 28 mai à l'aube près d'un lac artificiel de Tempe, dans l'Arizona, en raison de "tapage" provoqué par un couple, les agents interrogent d'abord la compagne de Sean Bickings, 34 ans, avant de se diriger vers ce dernier, "sans abri" selon le communiqué de la ville, pour le questionner à son tour.

"Je ne vais pas sauter après toi"

Après quelques minutes, Sean Bickings enjambe la balustrade qui le sépare du lac et descend vers la surface de l'eau. Les agents lui indiquent qu'il n'a pas le droit de se baigner dans le lac mais le trentenaire se met tout de même à nager vers une zone sous un pont.

Les images s'interrompent alors, la ville jugeant le reste de la vidéo trop "sensible", fournissant alors une transcription des propos tenus.

"Qu'est-ce que tu vas faire maintenant?", lui demande un agent. "Je vais me noyer. Je vais me noyer", indique Sean Bickings, selon la retranscription. "Mais non", répond l'agent.

Un deuxième policier demande alors à l'homme en détresse de nager jusqu'au pylône du pont et de s'y accrocher. "Je ne peux pas, je ne peux pas", indique Sean Bickings. "Ok, je ne vais pas sauter après toi", lance le deuxième agent.

Policiers suspendus

Selon le reste de la retranscription, les agents continuent d'insister pour que le sans-abri se sorte seul d'affaire, tout en repoussant les efforts de sa compagne qui les implore de l'aider.

"Vous m'entendez?" sont les dernières paroles attribuées à Sean Bickings. Plus tard, un des policiers note qu'il "n'a pas refait surface depuis environ 30 secondes". Son corps sera repêché en fin de matinée.

Les trois policiers ont été suspendus dans l'attente des résultats de plusieurs enquêtes lancées par les autorités, a indiqué la ville, qui a annoncé son intention de rendre publiques dans les prochains jours les images des caméras piétons des autres agents.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles