Les États-Unis s'apprêteraient à taxer drastiquement les véhicules électriques chinois

C'est une information dévoilée par le Wall Street Journal et qui pourrait faire l'effet d'une bombe en Chine : les États-Unis s’apprêtent à intensifier les droits de douane sur les produits chinois associés à l’énergie propre, selon un article publié le 10 mai dans le quotidien américain. Ainsi, les véhicules électriques pourraient voir leurs taxes multipliées par quatre.

Le Wall Street Journal ne cite pas sa source mais affirme que l’annonce officielle devrait avoir lieu la semaine prochaine, sans doute le mardi 14 mai. Outre les véhicules électriques, la hausse des droits de douane devrait aussi toucher les minerais rares, les batteries et les équipements pour panneaux solaires chinois. Les taxes sur les véhicules électriques chinois passeraient, elles, de 25% à environ 100%.

Si cela ne devrait pas immédiatement affecter les constructeurs automobiles chinois, les autorités américaines semblent en tout cas vouloir se prémunir contre des importations futures dans un contexte pré-électoral tendu. À Pékin, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères a réagi : « C’est ajouter l’insulte au préjudice », a-t-il martelé.

Tripler les droits de douane sur l’acier et l’aluminium chinois

Ces annonces, si elles se concrétisent, sont dans la droite lignée des mesures décidées par l'ancien président Donald Trump depuis 2018 pour réévaluer les taxes de quelque 300 milliards de dollars de marchandises en provenance de Chine.


Lire la suite sur RFI