États-Unis: Sam Bankman-Fried, l'ex-«roi de la crypto», condamné à 25 ans de prison

Sam Bankman-Fried, fondateur de la société FTX spécialisée dans les cryptomonnaies, a été condamné jeudi à 25 ans de prison pour l'une des pires fraudes financières de l'histoire récente, après que le juge a considéré notamment qu'il avait commis plusieurs parjures à la barre.

Il avait déjà été reconnu coupable par un jury en novembre des sept chefs d'accusation retenus contre lui lors d'un procès à l'issue duquel le procureur de New York, Damian Williams, avait réclamé entre 40 et 50 ans de réclusion, alors que le maximum encouru était de 110 ans. La peine est donc, si l’on peut dire, relativement clémente, mais elle est assortie d’une saisie des biens de Sam Bankman-Fried pour 11 milliards de dollars. Lors de l'audience devant un tribunal de New York jeudi, le juge fédéral Lewis Kaplan n'a pas mâché ses mots, relevant que le jeune homme n'avait « jamais eu un mot de remords pour avoir commis un crime terrible ».

Sam Bankman-Fried a utilisé, sans leur accord, les avoirs des clients de sa plateforme d'échanges de devises numériques FTX, pour effectuer des transactions à risque via sa société sœur Alameda, pour acheter des biens immobiliers ou pour faire des donations politiques. Soumise à des demandes massives de retraits venues de clients paniqués, FTX a implosé en novembre 2022. Au moment de son dépôt de bilan, environ 9 milliards de dollars manquaient à l'appel.


Lire la suite sur RFI