États-Unis: les salaires des grands patrons s'envolent, selon le Wall Street Journal

C'est ce qui ressort d'une enquête du quotidien The Wall Street Journal, publié dimanche 15 mai qui porte sur 400 entreprises américaines. Le salaire moyen des grands patrons a fortement augmenté en 2021 à 14,7 millions de dollars. Un record.

Entre salaires, primes, avantages et stocks-options, la rémunération totale d'un grand PDG américain a bondi, l'an dernier, de 12%. Pour la majorité d'entre eux, cette somme vient d'actions et de stock-options.

Les neuf premiers dirigeants ont touché, au minimum, une rémunération totale de 50 millions de dollars annuels.

Les mieux payés viennent des technologies de l'information et des médias. Deux secteurs qui ont profité du développement du numérique, pendant la pandémie.

Parmi eux, on retrouve les patrons du groupe de voyage Expedia, le géant des médias Warner Bros Discovery, le groupe informatique Apple, ou encore le patron de la banque JPMorgan Chase.

Conséquence de ce nouveau record, le rapport entre le salaire des patrons et celui des employés a fortement augmenté. Les patrons ont, en moyenne, gagné 250 fois plus que leurs salariés en 2021. Contre 238 fois l'année auparavant.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles