Publicité

Les États-Unis risquent une « récession » si aucun accord n’est scellé sur la dette

Aux États-Unis, un nouvel avertissement a été lancé par le gouvernement de Joe Biden sur les risques d’un défaut de paiement. Alors que les démocrates et les républicains bataillent sur le sujet du plafond de la dette, Wally Adeyemo, le secrétaire adjoint du Trésor a averti sur CNN que les États-Unis seraient en « récession » si aucun accord n’est scellé entre les deux partis.

« Si le Congrès ne parvient pas à relever le plafond de la dette avant le défaut de paiement, nous entrerons en récession et ce sera catastrophique », a prévenu Wally Adeyemo. Des « millions d’emplois » pourraient disparaître en cas de récession. Une nouvelle alerte émise après celle du service du budget du Congrès (CBO), vendredi. En cas de non-accord entre les représentants démocrates et républicains, le pays entrerait en défaut dès le début du mois de juin.

À lire aussi Les États-Unis pourraient se retrouver en défaut sur leur dette publique en juin

Le Parti républicain veut des coupes massives

Depuis plusieurs semaines, les discussions achoppent sur le plafond de la dette. Le Grand Old Party, majoritaire à la Chambre des représentants, souhaite qu’il soit conditionné à une réduction massive des dépenses publiques. Mais Joe Bien refuse cette éventualité. Dans l’entretien accordé à CNN, Wally Adeyemo a rappelé que le président démocrate avait déjà dévoilé en mars un plan destiné à réduire le déficit de « 3 000 milliards de dollars sur dix ans ».

La première puissance économique du monde...


Lire la suite sur LeJDD