États-Unis : un risque de récession plane sur l'économie américaine qui continue de ralentir

Plombée par l’inflation, l’économie américaine continue de ralentir. Le produit intérieur brut des États-Unis a de nouveau reculé au deuxième trimestre, selon les chiffres publiés ce jeudi 28 juillet par le département du Commerce. Le risque de récession plane plus que jamais au-dessus de la première économie du monde, même si l’administration de Joe Biden affirme le contraire.

L’économie américaine vient-elle d'entrer en récession ? C’est la question brûlante après ce nouveau repli du PIB. Il s’est contracté de 0,9% en rythme annualisé au deuxième trimestre, après avoir déjà reculé de 1,6% au premier trimestre.

►À lire aussi : Le numéro d'équilibriste de la FED américaine entre inflation et récession

Ce ralentissement s’explique en partie par des baisses d’investissements des entreprises et d’achats de logements de la part des ménages. Le gouvernement et les États ont, eux aussi, freiné leurs dépenses.

Une telle conjoncture suffit habituellement pour parler de récession. Mais l'administration Biden ne veut pas se baser uniquement sur ces critères et avance que certains indicateurs sont au vert. C’est le cas de la consommation ou de l’emploi avec des inscriptions au chômage en baisse.

En réalité, seul le Bureau national de la recherche économique peut déterminer si le pays est officiellement entré en récession. Il ne s'est pas encore exprimé jusqu'ici.

Le FMI avait, lui, revu à la baisse sa prévision de croissance des États-Unis pour 2022, et ne table désormais plus que sur 2,3%.


Lire la suite sur RFI

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles