Les États-Unis se retirent officiellement de l'Organisation mondiale de la santé

·1 min de lecture

Après avoir durement critiqué l'action de l'Organisation mondiale de la santé, les États-Unis ont notifié au Congrés américain qu'ils quittaient l'institution. Ce retrait du plus gros contributeur de l'OMS sera effectif le 6 juillet 2021, dans un an.

Le président Donald Trump a officiellement lancé la procédure de retrait des Etats-Unis de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), qu'il accuse d'avoir tardé à réagir face à la pandémie de coronavirus. C'est ce qu'ont indiqué mardi des responsables américains : "Le Congrès a reçu la notification que le président a officiellement retiré les États-Unis de l'OMS au beau milieu d'une pandémie", a écrit sur Twitter Robert Menendez, membre démocrate de la Commission sénatoriale des Affaires étrangères.

La notification sera effective au terme d'un délai d'un an, soit le 6 juillet 2021, ont précisé plusieurs responsables du gouvernement américain, plus gros contributeur de l'organisation onusienne. Elle a été envoyée au secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, "qui est le dépositaire pour l'OMS", ont-ils dit. Les Nations unies ont également confirmé avoir reçu lundi la lettre de retrait américain.

Une annonce très critiquée

Le porte-parole d'Antonio Guterres a précisé que les États-Unis, membres fondateurs de l'OMS en 1948, devaient remplir deux conditions pour se retirer de l'organisation: respecter un délai d'un an et être à jour dans leurs contributions. L'annonce a été fustigée par la Fédération des scientifiques américains. Elle intervient "au moment où on a le plus besoin de coopération internationale" et ce retrait "ne fera que nuire à la lutte mondiale contre le Covid-19", a-t-(...)


Lire la suite sur Europe1

Ce contenu peut également vous intéresser :