États-Unis: rendez-vous avec un service de probation pour Donald Trump, comme tout condamné

Comme tout condamné au pénal, Donald Trump a passé ce lundi 10 juin un entretien avec les services de probation, un passage obligé avant le prononcé de sa peine qui peut aller jusqu'à la prison dans l'affaire des paiements à une ancienne star de films X.

"Le président Trump et son équipe d'avocats prennent d'ores et déjà toutes les mesures nécessaires pour contester et faire échouer le dossier du procureur sans foi ni loi de Manhattan", a déclaré le directeur de la campagne de Donald Trump, Steven Cheung.

Une possible peine de prison

De manière inhabituelle, l'entretien devait avoir lieu par visioconférence, depuis la résidence Mar-a-Lago de Donald Trump en Floride, et non en personne à Manhattan, où le milliardaire est devenu le premier ancien président condamné lors d'un procès pénal.

Le 30 mai, douze jurés ont déclaré à l'unanimité Donald Trump coupable de 34 délits de falsifications de documents comptables pour cacher le paiement de 130.000 dollars à la star de films X Stormy Daniels à la toute fin de la campagne présidentielle de 2016.

Ce paiement, dont la dissimulation a été jugée illégale, était destiné à acheter son silence sur une relation sexuelle qu'elle affirme avoir eue avec Donald Trump (et que ce dernier dément), en 2006, alors qu'il était déjà marié à son épouse Melania.

L'entretien avec les services de probation doit permettre de réaliser un rapport à l'intention du juge Juan Merchan, qui a présidé le procès et fixera la peine le jeudi 11 juillet.

Le délit de falsification de documents comptables peut être puni jusqu'à quatre ans de prison en théorie, mais le juge peut choisir une alternative comme une peine de sursis avec mise à l'épreuve, voire des travaux d'intérêt général.

Trois jours après sa condamnation, Donald Trump avait affirmé sur Fox News qu'une peine de prison "serait compliquée pour le public à accepter" et pourrait être "un point de rupture" pour ses soutiens.

Article original publié sur BFMTV.com