États-Unis: le rôle des élus texans dans les violences au Capitole

·2 min de lecture

Les élus républicains pro-Trump ont joué un rôle important dans ce qui s’est déroulé mercredi au Capitole à Washington et en particulier les élus Texans. Leurs collègues les accusent d’avoir incité l’émeute.

Avec notre correspondant à Houston, Thomas Harms

Lors du meeting de Donald Trump devant le Capitole, le procureur général du Texas Ken Paxton prends la parole : « Comme nous sommes tous ici aujourd'hui, le mouvement se poursuit. Nous n'arrêterons pas de nous battre. »

Ken Paxton avait déjà fait parler de lui avec une tentative devant la Cour suprême d’invalider les résultats de l’élection dans plusieurs États (Georgia, Pennsylvanie, Michigan et Wisconsin).

Peu après, le sénateur Ted Cruz, qui aurait des vues sur la présidentielle de 2024, prenait la tête d’une douzaine de sénateur pour contester la victoire de Joe Biden et le choix des grands électeurs. « Laissez-moi vous dire clairement que cette contestation concerne l'État de l'Arizona, mais qu'elle est plus large que cela. »

Mais plusieurs républicains Texans sont aujourd’hui salués pour leur opposition à Ted Cruz, comme Chip Roy, élu de la région d’Austin.

« Le président n’aurait pas dû faire croire à certains Américains quelque chose qui est tout simplement faux. Je ne vais pas voter pour contester le vote des grands électeurs. Ce vote pourrait bien signer mon arrêt de mort politique. Mais qu'il en soit ainsi. J’ai juré de respecter la Constitution des États-Unis et je n’irai pas à son encontre pour des raisons d'opportunisme politique. »

Aujourd’hui, les démocrates du Texas réclament la démission de Ted Cruz comme celle des 15 autres élus texans qui malgré les violences ont quand même voté contre la certification de Joe Biden.

Dans un communiqué, un autre Texan, l’ancien président, George Bush s’est dit « consterné par le comportement imprudent de certains dirigeants politiques depuis l'élection ».

► À lire aussi : États-Unis: du chaos au Congrès jusqu'à la victoire certifiée de Biden, revivez les événements