États-Unis: résolution pour brider l'action militaire de Trump contre l'Iran

Donald Trump et les démocrates continuent de s’affronter autour de la crise avec l’Iran. Le président estime ne pas avoir l’obligation de solliciter le Congrès avant d’ordonner de nouvelles frappes contre Téhéran. Mais ce jeudi à la Chambre l’opposition a voté une résolution pour brider les pouvoirs du président.

Avec notre correspondante à Washington,  Anne Corpet

La résolution exhorte le président à mettre fin à l’emploi des forces armées contre l’Iran. Elle reconnaît que le général Soleimani était le principal architecte d’activités terroristes à travers le monde, mais dénonce le risque d’escalade qu’entraîne son exécution.

« Le président Trump a commis un acte de guerre illégal et contraire à la Constitution qui pousse notre nation vers la guerre contre l’Iran sans autorisation du Congrès. Une guerre qui serait si coûteuse et dévastatrice qu’elle rendrait nos guerres en Irak et en Afghanistan comparables à des pique-niques », a affirmé Tulsi Gabbard, représentante d’Hawaï et candidate à l’investiture démocrate.

Mais pour les républicains, Donald Trump a agi avec mesure pour protéger les intérêts du pays. « Malheureusement les démocrates sont incapables de donner du crédit à ce président quand il le mérite, ce qui ne fait qu’encourager l’Iran, a déclaré Michael Mc Caul, représentant du Texas. Je suis surpris par cette résolution. Nous devrions être unis en tant que nation. Au lieu de cela, cette résolution purement politique joue avec la sécurité de la nation. »

Le texte ne risque pas d’être adopté au Sénat à majorité républicaine même si deux élus du camp présidentiel ont annoncé qu’ils voteraient en sa faveur. Le camp républicain fera bloc derrière le président.