Publicité

États-Unis : les républicains demandent des comptes à Joe Biden après le meurtre d’une étudiante par un immigré clandestin

Laken Riley, étudiante infirmière de 22 ans, a été enlevée et tuée un matin de février alors qu'elle faisait son footing dans un parc de l'université de Géorgie, dans le sud-est des États-Unis. Un Vénézuélien en situation irrégulière a été arrêté. L'incident est devenu un enjeu majeur de la campagne présidentielle, ravivant les débats sur la politique d'immigration. Le président républicain de la Chambre des représentants, Mike Johnson, a critiqué Joe Biden sur Twitter, affirmant que le démocrate de 81 ans « se rabaisse devant sa base (d'électeurs, NDLR) et montre de la déférence envers un homme qui n'en mérite pas ». « Cet homme est un immigré illégal qui a sauvagement tué Laken Riley », a-t-il ajouté, comme le relaie Le Figaro.

Mike Johnson et d'autres républicains, y compris l'ancien président Donald Trump, ont attribué cet acte criminel au laxisme supposé de la politique d'immigration de Joe Biden, en particulier à la frontière avec le Mexique.

À lire aussi Présidentielle américaine 2024 : le duel Biden-Trump va se jouer sur l’immigration

« Lincoln Riley », « immigré illégal »… Les bourdes de Biden

La tension politique autour de cet incident a été exacerbée par une confrontation entre Joe Biden et l'élue républicaine de Géorgie, Marjorie Taylor Greene, avant le discours du président devant le Congrès. Marjorie Taylor Greene avait remis à Joe Biden un badge avec l'inscription « Dites son nom : Laken Riley ». Le Président a brandi le badge pendant son discours...


Lire la suite sur LeJDD