États-Unis : quand le sel dégrade les terres cultivables

C'est ce qu'on appelle une forêt fantôme. Sur des dizaines de kilomètres le long de la côte Est américaine, on trouve des arbres morts. Des forêts et des champs agricoles dans lesquels les plantes ne poussent plus. On peut apercevoir des taches brunes dans les champs de soja. La terre est rongée par le sel. Dans son champ de coton, JW Spencer est en colère. Le sel a ravagé un tiers de la plantation. L'eau salée de l'océan s'infiltre dans le plantations "Qu'est-ce-qu'il se passerait si vous ne mangiez que du sel ? Vous seriez déshydratés. Pour les plantes, c'est pareil, elles ne peuvent pas survivre dans le sel. Elles ne peuvent pas absorber les nutriments dont elles ont besoin car les racines sont absorbées par le sel", explique l'agriculteur, qui cultive ses terres à Eddenton, en Caroline du Nord. Dans la ferme voisine, Dawson Pugh a aussi perdu une partie de sa récolte à cause du sel. Les terres sont situées à proximité de l'océan. Le sel s'infiltre dans le sol depuis la mer, à cause du changement climatique selon certains scientifiques. Avec le réchauffement de la planète, le niveau des océans monte et l'eau salée avance.