États-Unis: une potentielle bataille entre Trump et Pence en 2024?

De retour à Washington, mardi 26 juillet, pour la première fois depuis son départ tumultueux de la Maison Blanche, Donald Trump a livré un discours digne d'un candidat en campagne devant l'America First Policy Institute, un cercle de réflexion géré par ses alliés. Son ancien vice-président Mike Pence s'exprimait, lui aussi, à Washington mardi. Beaucoup s'attendent à ce qu'il se présente également à la prochaine présidentielle. Le fossé se creuse entre les deux colistiers de 2016.

« Deux discours prononcés dans deux salles de bal d'hôtels situés à moins d'un kilomètre l'un de l'autre » : pour le New York Times, c'est l'affichage de « l'une des divisions les plus inconfortables » de l'histoire du Parti républicain.

Pour le Wall Street Journal, c'est un « avant-goût de la bataille potentielle de 2024 ». Le ticket Trump-Pence s'est déchiré le 6 janvier lors de l'attaque du Capitole.

Mais Mike Pence ne s'est pas attardé sur ces différends devant les étudiants conservateurs de la Young America’s Foundation. Interrogé sur cette question, il a déclaré qu'il fallait se tourner vers l'avenir et ne pas céder à « la tentation de regarder en arrière ».

Mais à l’applaudimètre, Mike Pence est perdant. Le New York Times souligne un grand « écart d'enthousiasme » entre les deux hommes.


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles