États-Unis : le port d’armes hors du domicile sacralisé par la Cour suprême

Des manifestants lors d'un rassemblement au Capitole le 8 juin 2022, appelant à une action du Congrès sur la sécurité des armes à feu. 
Des manifestants lors d'un rassemblement au Capitole le 8 juin 2022, appelant à une action du Congrès sur la sécurité des armes à feu.

La Cour suprême des États-Unis a invalidé une loi de l'État de New York sur le port d'armes, consacrant au passage le droit des Américains à sortir armés de leur domicile. Cette décision, prise jeudi 23 juin à une majorité de six juges sur neuf, tous conservateurs, intervient alors que le pays est encore sous le choc d'une série de fusillades meurtrières, dont l'une, le 24 mai, a fait 21 morts dans une école primaire du Texas.

« Le deuxième et le quatorzième amendements de la Constitution protègent le droit d'un individu à porter une arme de poing pour son autodéfense à l'extérieur de son domicile », a écrit le juge Clarence Thomas pour la majorité. La Cour agit « sans considérer les conséquences potentiellement mortelles de sa décision », a regretté son collègue progressiste Stephen Breyer dans un argumentaire distinct en rappelant qu'en 2020, 45 222 Américains ont été tués par des armes à feu.

À LIRE AUSSI Gérard Araud – Pourquoi l'Amérique aime tant les armes à feu

Le puissant lobby des armes, la National Rifle Association (NRA), a immédiatement salué une « victoire ». La décision représente à l'inverse un vif camouflet pour les partisans d'un meilleur encadrement des armes à feu, dont elle va compliquer les efforts. Concrètement, elle porte sur une loi qui limite depuis 1913 la délivrance de permis de port d'armes dissimulées aux personnes ayant des raisons de croire qu'elles pourront avoir à se défendre, par exemple en raison de leur métier ou de menaces [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles