États-Unis: la police diffuse la vidéo de l'intervention ayant entraîné la mort d'une adolescente de 14 ans par balle perdue

·3 min de lecture
Vue depuis la caméra embarquée du policier armé quelques secondes avant de tirer en direction de l'assaillant - Los Angeles Police Department
Vue depuis la caméra embarquée du policier armé quelques secondes avant de tirer en direction de l'assaillant - Los Angeles Police Department

La lumière se fait peu à peu sur le drame qui s'est joué le 23 décembre dans un magasin de vêtements de North Hollywood, un quartier de Los Angeles. Ce jour-là, une adolescente de 14 ans a été tuée dans une cabine d'essayage par une balle perdue tirée par un policier intervenant pour une agression dans ce même magasin.

La police de la ville californienne, qui avait été appelée pour "une attaque à main armée" en cours, selon son communiqué, avait promis de mener à bien son enquête. Pour cela, une vidéo retraçant la chronologie des événements a été publiée par ses soins ces dernières heures.

Chronologie bien définie

Dans cette longue séquence d'un peu plus d'une demi-heure diffusée sur les réseaux sociaux, plusieurs points de vue sont présentés. Dans un premier temps, celui des caméras de surveillance du magasin qui montrent le comportement de l'agresseur, qui s'en prend à plusieurs femmes après être entré avec son vélo dans le bâtiment. C'est d'ailleurs à l'aide d'un cadenas pour bicyclette, qui avait été mentionné dans un appel d'urgence, qu'il frappe à plusieurs reprises ses cibles.

https://www.youtube.com/embed/bjcdanUhmSY?rel=0

Puis, viennent les enregistrements des caméras embarquées des policiers. On peut y voir que le policier à l'origine des coups de feu, armé d'un fusil d'assaut, tire immédiatement, et à trois reprises, en direction de l'agresseur identifié comme étant Daniel Elena-Lopez, 24 ans, mortellement touché. Dans un autre appel d'urgence, une cliente mentionnait une arme à feu et des tirs mais aucune arme n'a été retrouvée sur place.

Quelques secondes auparavant, les policiers découvraient une femme, le visage en sang, qui venait d'être agressée. Quelques mètres plus loin au bout d'un rayon, le vingtenaire, se tenait, menaçant.

Finalement, la jeune victime collatérale a été retrouvée quelques minutes plus tard dans la cabine où elle s'était réfugiée, alors que les policiers fouillaient le magasin.

Critiques

D'après les premiers éléments de l'enquête, "il semble que la victime a été frappée par une balle qui a ricoché sur le sol et a pénétré le mur de la cabine d'essayage", précise la police.

Identifiée comme Valentina Orellana-Peralta, elle était en train de faire des achats avec sa mère en vue de son quinzième anniversaire, la "quinceanera", une cérémonie de passage à l'âge adulte extrêmement importante en Amérique latine et au sein de certaines communautés hispaniques aux Etats-Unis.

Selon le Los Angeles Times, elle a succombé à ses blessures dans les bras de sa mère, qui se trouvait à ses côtés au moment des tirs.

L'une des principales organisations de défense des droits civiques des Américains d'origine hispanique, Lulac, a vivement critiqué lundi les conditions dans lesquelles les policiers sont intervenus.

"Il est inacceptable que des policiers de Los Angeles aient pu ouvrir le feu dans un magasin bondé au plus fort des achats de Noël sans savoir avec certitude si le suspect était armé", a réagi le président de Lulac, Domingo Garcia.

En plus de l'enquête interne policière, le bureau du procureur de Californie a également déclaré ouvrir une investigation indépendante.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles