États-Unis : qui sont les partisans pro-Trump qui ont envahi le Capitole ?

Une scène inédite et des images qui font le tour du monde. Mercredi 6 janvier, des partisans pro-Trump ont envahi le Congrès à Washington (Etats-Unis) dans l’optique de contester la défaite du président sortant lors des dernières élections présidentielles. Parmi les assaillants, des extrémistes, des suprémacistes blancs et des figures connues pour leur engagement dans des mouvements complotistes. Des milices bien organisées Jake Angelli, 32 ans, entré au Capitole vêtu d’une peau de bête et d’un drapeau américain peint sur son visage, est connu pour être l’une des figures du mouvement conspirationniste Qanon. Sur son torse, un tatouage avec des triangles entrelacés représentant l’emblème d’un mouvement néonazi répandu aux Etats-Unis. Des militants comme Jake Angelli, il en existe des centaines dans le pays. Plusieurs milices pro-Trump ont même été créées pour lutter contre les partisans d’extrême gauche et assurer la sécurité des manifestants. Des profils différents, tous unis sous la même bannière, celle des partisans pro-Trump. Le FBI a lancé un appel à témoin pour tenter d’identifier les assaillants du Capitole.