États-Unis : obligation vaccinale annulée, réforme électorale bloquée, jeudi noir pour Biden

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Joe Biden
    Joe Biden
    46e président des États-Unis d'Amérique

Le président américain Joe Biden  bataillait jeudi pour sauver du naufrage parlementaire sa vaste réforme électorale, après avoir vu la Cour suprême bloquer son obligation vaccinale en entreprise , lors d'un jeudi noir qui expose crûment les fragilités du président américain. "J'espère que nous y arriverons mais je n'en suis pas sûr", a-t-il admis, visiblement tendu, à propos de sa grande loi devant protéger l'accès des Afro-Américains aux urnes. Il s'était déplacé, ce qui est rarissime, au Capitole pour une réunion avec les sénateurs démocrates, consacrée au projet.

>> LIRE AUSSIEtats-Unis : pour sa réforme électorale, Biden soutient le droit de vote des minorités

"Nous pouvons tenter une deuxième fois", assure Biden

"Si nous échouons la première fois, nous pouvons tenter une deuxième fois", a toutefois ajouté le président de 79 ans, qui continue à batailler. Il a reçu dans la soirée le sénateur Joe Manchin et la sénatrice Kyrsten Sinema, deux démocrates modérés qui bloquent pour l'instant le projet. Cette réunion, qui a duré environ une heure et 20 minutes et s'est terminée peu avant 19 heures locales, a été "un échange de vues franc et respectueux sur les droits de vote", a déclaré un responsable de la Maison Blanche.

Joe Biden ne peut rien faire en revanche après la décision de la Cour suprême, qui a bloqué sa décision d'imposer soit le vaccin anti-Covid, soit des tests réguliers dans les entreprises de plus de 100 salariés. Il s'est dit "déçu". La mesure, chère...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles