États-Unis: la NRA tient sa convention annuelle à Houston trois jours après la tuerie d'Uvalde

Alors que la NRA tient son assemblée annuelle ce week-end, l’énième tuerie de l’école primaire d’Uvalde, le 24 mai, remet en lumière la paralysie politique sur la question du contrôle des armes à feu, qui a toujours empêché l'adoption d'une loi restrictive au niveau fédéral.

La National Rifle Association (NRA) tient son assemblée annuelle ce week-end. Hasard du calendrier, c’est à Houston, au Texas, que le puissant lobby pro-armes se réunit, à quelques heures de route de l’école primaire d’Uvalde, où un jeune homme de 18 ans a tué 19 enfants et deux enseignantes le 24 mai dernier.

Une foule d’amateurs d’armes à feu, des hommes blancs pour la plupart, se sont réunis ce vendredi autour du centre des Congrès, constate notre correspondant au Texas, Thomas Harms, tandis qu’à l'extérieur du bâtiment, des manifestants se sont rassemblés avec des pancartes appelant à l'interdiction des fusils d'assaut ou demandant d’« arrêter de tuer des enfants ». Interrogé par notre journaliste, un jeune père lui affirme que les manifestants « n’ont rien compris », croyant de « fausses informations relayées par de faux médias ».

L'adoption d'un texte au niveau fédéral serait une avancée, mais les partisans du contrôle des armes ne se font pas d'illusions. Pas plus tard que ce vendredi, les sénateurs républicains ont bloqué une loi visant à renforcer au niveau fédéral la lutte contre le terrorisme intérieur, et notamment le contrôle des armes à feu.


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles