États-Unis: la nouvelle carte électorale de Floride, accusée de racisme, s’appliquera en novembre

La nouvelle carte électorale de Floride, l’une des plus contestée des États-Unis, entrera bien en vigueur pour les prochaines élections de mi-mandat, en novembre. Cette carte dessinée par le gouverneur conservateur Ron DeSantis fait la part belle aux républicains en réduisant les sièges des démocrates et notamment ceux des afro-américains. Contestée en justice par des groupe de droits civiques elle, avait été jugée inconstitutionnelle en première instance, mais la cour suprême de Floride a refusé ce jeudi 2 juin de la bloquer.

Avec notre correspondant à Miami, David Thomson

Lors du vote de cette nouvelle carte électorale par le Parlement de Floride en avril, les élus afro-américains avaient entamé un sit-in au milieu de l’hémicycle, dénonçant en cœur une attaque du gouverneur républicain Ron DeSantis contre le vote noir. Mais cela en vain.

Il faut dire qu’avec son redécoupage électoral, les sièges de deux élus afro-américains à la Chambre des représentants de Washington risquent purement et simplement de disparaitre. Et avec eux, 30 ans d’efforts pour une meilleure représentation politique des minorités en Floride.


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles