États-Unis : New York à l’heure du couvre-feu

Le soleil va bientôt se coucher. Le compte à rebours est lancé. Les avenues de New York (États-Unis), d’habitude si frénétiques, sont dépeuplées. Aux abords de Times Square, le cœur de New York se cadenasse. Il n’est pas encore 20 heures que l’accès est déjà interdit. Des habitants tentent de négocier une exception. À mesure que le couvre-feu approche, les derniers passants quittent la zone. Il faut vite rentrer chez soi. À 20 heures, le couvre-feu tombe. Jusqu’à 5 heures du matin, il est théoriquement interdit d’être dehors, sous peine d’être arrêté.L’île de Manhattan mise sous cloche Le maire de New York l’avait imposé après deux nuits de pillages, dimanche 31 mai et lundi 1er juin. Le célèbre Macy’s, le plus grand magasin du monde, avait été vandalisé, déclenchant la colère du gouverneur de l’État. Mercredi soir, dans un centre-ville sous haute protection, le calme est revenu. La police a coupé les ponts, mettant l’île de Manhattan sous cloche. Résultat : c’est dans le quartier de Brooklyn qu’ont eu lieu des affrontements. Malgré les hauts parleurs ordonnant le couvre-feu, les manifestations n’ont pas cessé. Il y a eu plusieurs arrestations et trois policiers ont été blessés, par balles et au couteau. C’est la première fois depuis 1945 que New York est sous couvre-feu.