États-Unis. Mort d’une ado de 14 ans à Los Angeles : le résultat du “tirer d’abord” de la police ?

·2 min de lecture

Valentina Orellana-Peralta, 14 ans, a été tuée par une balle perdue lors d’une intervention policière, alors qu’elle se trouvait dans une cabine d’essayage d’un magasin de vêtements. Pour le Los Angeles Times, l’affaire remet en question l’agressivité des stratégies mises en place par les forces de l’ordre depuis la tuerie de Columbine en 1999.

La mort de Valentina Orellana-Peralta, une jeune fille de 14 ans qui essayait des vêtements dans un magasin Burlington de North Hollywood, a provoqué une onde de choc à Los Angeles et au Chili, son pays d’origine. Et suscité un débat sur l’agressivité des interventions menées par la police américaine, souligne le Los Angeles Times.

Jeudi 23 décembre, les forces de l’ordre avaient été alertées de la présence d’un homme menaçant les clients de ce magasin, “avec un cadenas pour vélo ou avec une arme à feu”, précise le quotidien californien.

À lire aussi: Enquête. “La voiture est une arme”, ou comment la police américaine justifie des tirs mortels

Comme le montrent les images diffusées le 27 décembre par la police de Los Angeles (voir la vidéo ci-dessous ; attention images violentes), les policiers dépêchés sur les lieux ont emprunté l’escalator jusqu’au deuxième étage. Ils ont alors été rapidement confrontés à Daniel Elena-Lopez, 24 ans, qui a été abattu alors qu’il “semblait s’éloigner d’une femme ensanglantée”. Une des balles tirées par un policier a tué Valentina, qui se trouvait à ce moment-là dans une cabine d’essayage voisine.

On ignore si en ouvrant le feu, le policier savait “que le suspect n’était pas armé”, précise le Los Angeles Times. Les autorités de la ville et de l’État de Californie ont ouvert des enquêtes mais selon le

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles