États-Unis : le monde des affaires lâche Donald Trump

Pour la deuxième fois, la procédure de destitution visant Donald Trump a été approuvée par les élus de la Chambre des représentants, mercredi 13 janvier. Une information qui a rapidement fait le tour de toutes les chaînes de télévision, y compris Fox News, pourtant proche du milliardaire. C’est la première fois de l’histoire des États-Unis qu’une procédure d'impeachment est lancée deux fois contre un président. "[Il] doit partir, il est un danger évident et immédiat pour la nation que nous aimons", a réagi la présidente de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi. La ville de New York rompt avec Donald Trump Donald Trump est considéré coupable d’avoir incité ses partisans à mener une rebellion armée contre le Capitole le 6 janvier dernier. Le batîment, symbole de la démocratie américaine, est désormais protégé par des centaines de militaires. Après avoir été banni de la grande majorité des réseaux sociaux, c’est désormais le monde des affaires qui lui tourne le dos. "La ville de New York casse tous les contrats avec les organisations de Donald Trump", a annoncé Bill de Blasio, le maire de la ville. Même le circuit professionnel du golf américain ne souhaite plus de ses services. De son côté, Donald Trump joue la modération. "J’appelle tous les Américains à surmonter les passions du moment, à se rassembler. Choisissons d’aller de l’avant pour le bien de nos familles, de nos communautés et de notre pays", a-t-il déclaré.