Publicité

États-Unis: Mike Pence, l'ancien vice-président de Trump, ne le soutiendra pas à la présidentielle

L’ancien vice-président américain Mike Pence refuse d’apporter son soutien à Donald Trump pour la campagne présidentielle avec lequel il a gouverné de 2017 à 2021, notamment à cause de l’épisode du 6 janvier 2021 durant lequel il avait subi de fortes pressions pour ne pas valider les résultats de l’élection de 2020.

L'ancien vice-président de Donald Trump, Mike Pence, a annoncé vendredi qu'il ne soutiendrait pas le milliardaire républicain lors de la présidentielle de novembre. « Cela ne devrait être une surprise pour personne que je ne soutienne pas Donald Trump cette année », face à Joe Biden, a-t-il déclaré lors d'une interview à Fox News. Chrétien évangélique, farouche opposant à l'avortement, Mike Pence avait aidé Donald Trump à conquérir la droite religieuse en étant son colistier lors de la campagne présidentielle de 2016. « Je suis incroyablement fier du bilan de notre administration. C’est un bilan conservateur qui a rendu l’Amérique plus prospère et plus sûre », a ajouté le républicain.

Après des années de loyauté indéfectible, il a changé de ton à la suite de l'assaut contre le Capitole, qui a ébranlé la démocratie américaine le 6 janvier 2021. Ce jour-là, Mike Pence dirigeait, en tant que vice-président, la séance au Congrès, lors de laquelle les élus devaient certifier la victoire de Joe Biden à la présidentielle de 2020.


Lire la suite sur RFI