États-Unis : marche annuelle contre l'avortement à Washington

Des milliers de manifestants anti-avortement se sont retrouvés dans la capitale américaine ce vendredi.

L'humeur était plus combative que festive parmi les milliers d'opposants à l'avortement qui se sont retrouvés vendredi à Washington pour leur marche annuelle, la première depuis la volte-face historique de la Cour suprême américaine.

Cette marche avait débuté en 1974 spécialement pour contester l'arrêt Roe v. Wade, adopté un an plus tôt par la Cour suprême et garantissant le droit des Américaines à interrompre leur grossesse.

Une fois par an, en janvier, des opposants à l'avortement venus de tous les États-Unis marchaient ainsi jusqu'au bâtiment de marbre blanc qui abrite le temple du droit pour lui demander de revenir en arrière.

Le 24 juin, la Cour, profondément remaniée par l'ancien président républicain Donald Trump, leur a donné raison, rendant à chaque État la liberté d'interdire les IVG sur leur sol, ce qu'une quinzaine se sont empressés de faire.

Etats-Unis : la Cour suprême révoque le droit à l'avortement, les Etats libres de l'interdire

Mais pour les opposants à l'avortement, la bataille de l'opinion reste à gagner. Des référendums organisés depuis juin ont tous été remportés par les défenseurs du droit à l'IVG, y compris dans des Etats conservateurs comme le Kansas et le Kentucky.

Dès dimanche, pour ce qui aurait été le 50e anniversaire de l'arrêt Roe v. Wade, ce sont les défenseurs du droit à avorter qui descendront dans les rues, lors de rassemblements prévus dans plusieurs villes.

VIDÉO - Line Papin au sujet de l’avortement : "Je voulais mais je ne le pouvais pas. Je ne pouvais pas faire grandir cet enfant"