États-Unis. Le maire de New York veut peindre “Black Lives Matter” devant la Trump Tower

The New York Times (New York)
1 / 2

États-Unis. Le maire de New York veut peindre “Black Lives Matter” devant la Trump Tower

Bill de Blasio, maire démocrate de la Grosse Pomme, prévoit d’écrire en lettres jaunes sur toute la largeur de la 5e avenue le slogan “Black Lives Matter” (“Les vies noires comptent”). Donald Trump s’en est immédiatement offusqué.

“Une nouvelle querelle” oppose le président américain et l’édile new-yorkais, relate The New York Times. Prenant exemple sur la ville de Washington, où le slogan antiraciste “Black Lives Matter” (“Les vies noires comptent”) a été peint le 5 juin face à la Maison-Blanche à l’initiative de la maire démocrate Muriel Bowser, Bill de Blasio a demandé qu’il soit également inscrit en grosses lettres sur la célèbre 5avenue de New York.

Si d’autres artères de la ville ont déjà été peintes de la sorte ces derniers jours, par exemple dans le quartier de Bedford-Stuyvesant à Brooklyn, majoritairement africain-américain, le choix de cette nouvelle localisation n’est pas anodin : le mot d’ordre des militants contre le racisme et les violences policières subis par les Noirs serait ainsi inscrit aux pieds de la Trump Tower.

Inévitablement, le président américain n’a pas tardé à réagir sur Twitter : “On m’a dit que le maire Bill de Blasio voulait peindre la belle et légendaire 5e avenue, juste devant la Trump Tower/Tiffany, avec un grand slogan jaune ‘Black Lives Matter’”, amorce le locataire de la Maison-Blanche, avant “d’accuser à tort” les manifestants new-yorkais “d’avoir crié des slogans encourageant le meurtre d’agents de police”, commente le quotidien.

En effet, le président américain affirme dans son tweet que les militants chantent “Pigs in a Blanket, Fry ‘Em Like Bacon” (“Les flics, c’est comme le bacon, faut les faire griller”) et que

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :