États-Unis : les médias orphelins de Donald Trump

Président en fonction depuis le 20 janvier 2021, Joe Biden a effectué sa première conférence de presse, sans polémique particulière, à la Maison-Blanche (Etats-Unis), jeudi 25 mars. Au cours des quatre dernières années, Donald Trump ébranlait les médias tous les jours par ses déclarations fracassantes. Il avait par exemple promis que le Covid-19 disparaîtrait comme par miracle. L'ancien président en revanche vu juste sur une chose : "Si quelqu’un d’autre que moi est élu président, les audiences des médias vont s’effondrer", avait-il déclaré.Chute spectaculaire pour les médias américains Les médias subissent une chute spectaculaire depuis son départ : jusqu’à - 44 % pour CNN. Même constat pour les sites de presse écrite. Les journalistes sur les plateaux de télévision reconnaissent que Donald Trump était leur meilleur vendeur. "Rappelez-vous que Trump vient du monde de la téléréalité. (…) Il était capable de créer cet univers de chaos permanent", analyse Eric Boehlert, consultant politique pour MSNBC News. Si Donald Trump a toujours voulu lancer son propre empire médiatique, "pour l’instant, les observateurs constatent qu’il passe surtout le plus clair de son temps à jouer au gold en Floride", conclut Loic de La Mornais, correspondant de France Télévisions à Washington.Parmi nos sources :Étude sur la baisse d’audience des médias et notamment CNN, faite par sa concurrente Fox News, sur la base de données de l’institut Nielsen media research https://www.nielsen.com/us/en/insights/media/ Le consultant politique interviewé : Éric Boehlert Fondateur de Pressrun.media Consultant sur MSNBC Twitter : @EricBoehlert