États-Unis: l'Oregon va repénaliser les drogues

Aux États-Unis, l’Oregon fait marche arrière. Trois ans après avoir dépénalisé toutes les drogues, cet État considéré comme l’un des plus progressistes en la matière, va repénaliser la possession de petites quantités de stupéfiants.

Le texte met ainsi fin à la dépénalisation votée par référendum et appliquée depuis début 2021 : les usagers en possession de petites quantités de drogues écopaient d'une simple amende de 100 dollars, tandis que la vente et la production restaient passibles de poursuites.

Pionnière aux États-Unis, cette réforme a fait beaucoup de bruit. L'idée était de traiter les usagers de drogues comme des malades plutôt que comme des délinquants, en s'inspirant du Portugal, où la dépénalisation a réussi depuis plus de vingt ans.

Mais l'application de la loi a coïncidé avec la crise sanitaire provoquée par le fentanyl dans tous les États-Unis : les overdoses mortelles ont plus que triplé dans l'Oregon entre 2019 et 2022, principalement à cause de cet opioïde meurtrier, jusqu'à 50 fois plus puissant que l'héroïne.

À lire aussiLe fentanyl, la drogue surpuissante qui décime les États-Unis


Lire la suite sur RFI