États-Unis: l'exécution de Melissa Lucio, suspendue in extremis

·2 min de lecture

Au Texas, l'on suivait avec appréhension les ultimes développements dans l'affaire Melissa Lucio, cette mère de 14 enfants qui devait être exécutée mercredi 27 avril, après avoir été condamnée à mort pour le meurtre de sa petite fille de deux ans. La cour d'appel a suspendu l'exécution, ce lundi 25 avril, à l'avant-veille de l'échéance.

Avec notre correspondant aux États-Unis, Thomas Harms

Melissa Lucio était dans sa cellule quand un élu républicain de son comité de soutien, Jeff Leach, l'a appelée.

Melissa, vous avez entendu la nouvelle ?

Non, quoi ?

La cour criminelle d'appel a suspendu votre exécution prévue pour ce mercredi.

Êtes-vous sérieux ?

Melissa Lucio est dans le couloir de la mort depuis quinze ans. Lors de son interrogatoire, la police l'avait accusée d'avoir poussé sa fille du haut d'un escalier.

Au bout de cinq heures d'interrogatoire, elle avait finalement admis l'avoir fessée et mordue. Le procureur avait alors considéré qu'il s'agissait d'un aveu de meurtre, et réussi à la condamner à la peine capitale.

►À relire : Melissa Lucio, condamnée pour la mort de sa fille Mariah et bientôt exécutée

Mais qu'est-ce que cela veut dire ?

Eh bien cela veut dire que vous allez vous réveiller jeudi matin. La décision de la cour d'appel était très forte, et il semble que vous aurez au minimum un nouveau procès.

La date de son exécution s'approchant, la mobilisation n'avait cessé de s'étendre. Des stars comme Kim Kardashian ou des élus républicains, pourtant favorables à la peine capitale, tel Jeff Leach, ont fait pression.

On va tout faire pour que vous soyez libre. C'est notre objectif.

Aujourd'hui, cinq des douze jurés qui l'ont condamnée ont demandé un nouveau procès. Selon eux, l'erreur judiciaire est manifeste.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles