États-Unis : l’interminable attente du visa

Photo Pixabay/cc

Les voyageurs qui ont besoin d’un visa pour se rendre aux États-Unis ou pour y séjourner plus de trois mois ne sont pas au bout de leur peine : les ambassades américaines ne parviennent toujours pas, plusieurs mois après la fin des restrictions de voyage et la réouverture des frontières du pays (en novembre dernier), à faire face aux demandes de rendez-vous dans des délais supportables.

“Les voyageurs en provenance de Guadalajara, au Mexique, doivent patienter 702 jours avant d’obtenir un rendez-vous. À São Paulo, au Brésil, le délai est de 354 jours. À Bogota, en Colombie, il faut prévoir 643 jours… ”, selon Bloomberg. À Paris, le Département d’État indique que les personnes non éligibles au programme d’autorisation électronique de voyage (ESTA) doivent actuellement attendre 225 jours avant d’être reçues pour l’entretien préalable à la délivrance d’un visa de visiteur.

Les arriérés dans le traitement des demandes sont dus à la fois aux conséquences de la crise sanitaire et aux mesures prises contre les visiteurs en provenance de certains pays par l’administration Trump. “Le Département d’État a également du mal à compenser les départs intervenus au cours de ces dernières années parmi son personnel.”

Le secteur touristique en première ligne

Une situation qui compromet la reprise dans le secteur du tourisme, mais aussi les voyages d’affaires, et qui handicape les entreprises. Dans la région de Miami, par exemple, les visiteurs étrangers représentent en temps ordinaire la moitié des voyages d’affaires et des séjours touristiques. Les deux tiers de ces visiteurs viennent de pays d’Amérique du Sud – or, à l’exception des ressortissants chiliens, ils ne bénéficient pas de l’exemption de visa, souligne Bloomberg.

“Avant la pandémie, on pouvait obtenir un rendez-vous dans la semaine, explique Theda Fisher, avocate spécialiste de l’immigration. Aujourd’hui, nous constatons des retards de cinq, six, sept mois… ” Les opérateurs du secteur touristique – qui sont également en manque de main-d’œuvre – appellent l’administration à étendre d’urgence les exemptions de visa, à instaurer la pratique des entretiens virtuels ainsi qu’à faciliter le renouvellement des visas.

[...] Lire la suite sur Courrier international

Sur le même sujet :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles