États-Unis: l'État de New York poursuit Amazon pour discrimination

Aux États-Unis, Amazon est poursuivi par l'État de New York pour discrimination. La procédure judiciaire a été lancée par l'agence de l'État en charge du respect des droits civils. Ainsi, des employées enceintes et ceux en situation de handicap seraient notamment contraints de prendre des congés maladie sans solde alors même que des aménagements sur leur lieu de travail pourraient éviter de telles situations.

Les chefs d'équipes ignoreraient fréquemment des recommandations faites en interne, selon l'agence fédérale. La plainte cite en effet l'exemple d'une employée enceinte contrainte par son supérieur hiérarchique de soulever des paquets de plus de 11 kilos. Une situation qui aurait provoqué une blessure et un arrêt de travail. Période pendant laquelle la femme n'aurait pas été payée.

Amazon se déclare surpris

Autre exemple cité, un salarié bénéficiant d'un avis médical sur son rythme de sommeil, à qui on aurait interdit d'échanger ses horaires de travail avec l'un de ses collègues. Amazon se dit surpris. L'entreprise affirme avoir mis en place de nombreux programmes pour s'assurer que chaque employé se sente soutenu. Elle précise toutefois qu'avec une main d'oeuvre de 1, 6 million de personnes, elle n'y arrive pas toujours.

La loi doit être respectée

Peu importe la taille de l'employeur, rétorque l'agence, la loi doit être respectée. Ce n'est pas la première fois que le géant de Seattle est pousuivi. Les ouvriers des entrepôts d'Amazon ont subi plus de 34 000 accidents de travail en 2021. C'est deux fois plus qu'ailleurs aux États-Unis.

►À lire aussi : «Un jour historique»: un premier syndicat voit le jour chez Amazon aux États-Unis

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles