États-Unis : Kevin McCarthy élu président de la chambre des représentants après quinze votes

© Alex Brandon/AP/SIPA

La fin d'un (très) long feuilleton. Dans la nuit de vendredi à samedi, Kevin McCarthy, républicain et représentant de la Californie au Congrès des États-Unis depuis 2007, a été officiellement élu président de la chambre des représentants. Après quatre jours de longues négociations, une première depuis 1860, les vingt élus trumpistes qui bloquaient la nomination du nouveau « speaker » - le troisième personnage le plus important de l'État - ont fini par céder.

Plusieurs enquêtes visant les Démocrates au menu des prochains mois

Pour être élu, Kevin McCarthy a dû multiplier les gestes en faveur des Trumpistes qui avaient une nouvelle fois paralysée la séance du Congrès, un plus tôt, en votant contre sa nomination une 14ème fois en quatre jours. Ils ont obtenu notamment une procédure facilitant l'éviction du « speaker ». Après cette séance agitée, Kevin McCarthy a pu être nommé président de la chambre des représentants, mais il ressort affaibli de cette élection qui augure d'un mandat très difficile.

Les premières missions de Kevin McCarthy seront de négocier le relèvement du plafond de la dette publique américaine, le financement de l'État fédéral et, potentiellement, le déblocage d'enveloppes supplémentaires pour la guerre en Ukraine . Mais que ce soient les démocrates au Sénat ou les Républicains, personne ne pourra faire passer de législation majeure jusqu'aux prochaines élections, sans un accord entre les deux partis.

Lire aussi - Bataille au Congrès américain : « Le parti ...


Lire la suite sur LeJDD