Publicité

États-Unis: Kenneth Eugene Smith, condamné à mort, a été exécuté à l'azote en Alabama

C'est la première exécution capitale à l’azote aux États-Unis et dans le monde. Elle a eu lieu le jeudi 25 janvier dans un pénitencier de l’Alabama, dans le sud des États-Unis, et c'est la première fois en quarante ans qu’une nouvelle méthode d’exécution est employée dans le pays.

Vingt-neuf minutes, c’est la durée de la mise à mort de Kenneth Eugene Smith. Sanglé sur un brancard, il a reçu le gaz mortel via un masque respiratoire qui lui couvrait le visage. Selon les journalistes qui ont assisté à l’exécution, l’homme de 58 ans semblait conscient pendant les deux premières minutes. Pendant deux autres minutes, il s’est mis à tirer sur les entraves qui le retenaient avant qu’une lourde respiration se fasse entendre, puis plus rien. Kenneth Smith est décédé au pénitencier d'Atmore à 20h25 (2h25 TU, le vendredi 26 janvier).

Un recul de l'humanité

Malgré le suicide du mari, la police était remontée jusqu'aux deux meurtriers. L'un d'eux, John Forrest Parker, a été exécuté en 2010. Kenneth Eugene Smith avait été condamné une première fois à mort, mais le procès avait été annulé en appel. Lors du deuxième procès en 1996, onze des douze jurés s'étaient prononcés pour la prison à perpétuité. Mais comme pour son complice, le juge, passant outre l'avis des jurés, l'avait condamné à la peine capitale, une possibilité – désormais abolie – existant alors dans quelques États.

À lire aussiRevue de presse: exécution à l'azote d'un condamné à mort aux États-Unis

(Avec AFP)


Lire la suite sur RFI