États-Unis : le jour d’après l’invasion du Capitole

Au lendemain de l’invasion par des militants pro-Trump du Capitole, mercredi 6 janvier, la capitale Washington connaît un retour au calme. Le quartier a été placé sous haute surveillance après un couvre-feu dans la nuit. La police a procédé à 52 arrestations, et le Congrès américain a certifié la victoire de Joe Biden. Donald Trump est devenu plus isolé que jamais. Le président sortant est privé de compte Twitter et contraint de s'exprimer sur le compte de l'un de ses porte-parole. S'il conteste encore le résultat de l'élection, Trump accepte pour la première fois l'idée d'avoir perdu : "quoi qu'il en soit, il y aura une transition ordonnée le 20 janvier" a-t-il publié jeudi 7 janvier sur le compte de Dan Scavino. La majorité du côté de Joe Biden Trump a été lâché par son vice-président, Mike Pence, qui a refusé de bloquer la certification de la victoire de Joe Biden. "À ceux qui ont semé le trouble dans notre capitale, vous n’avez pas gagné, la violence ne gagne jamais", a-t-il déclaré. Les deux candidats démocrates au Sénat en Géorgie ont gagné, et ont fait basculer la majorité du côté de Joe Biden. Avec ce nouveau succès, le président élu aura désormais tous les pouvoirs.